Vincent Breton, lauréat PDA du Loir-et-Cher

Reproduction, l'alimentation, le traitement, l'apparence



Son père faisait des céréales et de l’élevage bovin. Lorsqu’il s’est installé en juin 2012, Vincent Breton, lui, a choisi l’élevage laitier. Sur une trentaine d’hectares de prairies, ce jeune éleveur de 27 ans exploite un troupeau d’une quinzaine de vaches de race normande. « La Normande est rustique et donne un lait facile à transformer en fromages » explique l’agriculteur. Il produit environ 50 000 litres de lait par an transformés pour l’essentiel en tomes, crème fraîche, faisselle, fromage battu… Les produits sont vendus à la ferme, dans des épiceries et des magasins bio, des cantines, des AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne). Pour en savoir sur les Prix départementaux de la dynamique agricole : http://www.valdefrance.banquepopulaire.fr/portailinternet/Editorial/VotreBanque/Pages/concours-Prix-dynamique-agricole.aspx

Commentaires

  1. Bon courage pour l'avenir
  2. bon courage Vincent
  3. le fromage de Vincent breton est très bon


Informations complémentaires:

Visibilité: 2302

Durée: 3m 9s

Cote: 9