Le marché des génisses

Reproduction, l'alimentation, le traitement, l'apparence



Gilles Serais, directeur commercial de Ouest Génis' nous présente sa vision des enjeux et du marché de la génisse ainsi que des vaches en lactation à l'export.

Commentaires

  1. Ils sont belle
  2. Il faut interdir ca
  3. arretez avec vos commentaires debils. les genisses ne sont pas maltraités elles vont a l'herbe sont logées dans de bonnes conditions et sont en bonne état. bravo a cette elevage👍
  4. salut,je souhaiterais venir apprendre à élever auprès de votre entreprise. je suis jeune encadreur en techniques d'élevages ici en côte d'Ivoire. merci
  5. et dire que des gens prétendent que de cesser de la viande permettra de cesser cela... mais oui... il y aura toujours des acheteur
  6. je s8 un emploi
  7. Vous me faites vomir... Comment peut-on s'approprier la vie d'un animal ? Comment peut-on décider du prix d'un être sensible ? décider du lieu et des conditions de sa mort ?
  8. kuldeep kumar
    india
    from harayana
  9. Les animaux ne sont pas des jouets. Je ne sais pas quoi dire de plus.
  10. une honte
  11. pas d insémination artificielle ni de prendre un veau a sa mère c est cruelle juste pour le lait et emmener le veau aux abattoirs 😈
  12. Longue vie à l'esclavage !
  13. jjjhii kiiski k'yt :'
  14. a oui ses tezs bell calites des vaches
    je soui algeria
  15. Une honte
  16. Le chosification / marchandification de l'Animal la plus abjecte et la plus détachée ... Marchand d'esclaves ! Ce sera notre Tâche et notre Honte dans les décénnies / siècles à venir :

    « Un jour, nos petits-enfants nous demanderont : où étais-tu pendant
    l’Holocauste des animaux ? Qu’as-tu fait contre ces crimes horribles ?
    Nous ne pourrons donner la même excuse une seconde fois, dire que nous
    ne savions pas. »
    Helmut Kaplan

    https://www.herodote.net/XVIIe_siecle-synthese-15.php
    "Les planteurs des colonies anglaises qui deviendront plus tard les
    États-Unis se montrent au demeurant soucieux de bien traiter leurs
    esclaves. L'historien Tidiane N'diaye écrit à leur propos : « Les
    maîtres appelaient leurs esclaves my people et nombre d'entre
    eux se considéraient comme des patriarches bienveillants, attentifs au
    bien-être et à la bonne conduite de leurs esclaves » "
  17. petite cont
  18. comment voit tu tes vaches a l'export dans des conditions l'amemtable dans  des conditions hinumaines


Informations complémentaires:

Visibilité: 278421

Durée: 5m 55s

Cote: 237