Le harras du Pin - Région Basse Normandie - Le Monument Préféré des Français

Reproduction, l'alimentation, le traitement, l'apparence



Le harras du Pin - Région Basse Normandie - Le Monument Préféré des Français Exemple de tourisme équestre en Normandie, le Haras national du Pin est le plus vieux des vingt haras nationaux. Il propose une visite exceptionnelle à la découverte des différents aspects de l’élevage d’hier et d’aujourd’hui… une promenade au cœur des écuries qui logent aujourd’hui 40 chevaux de 10 races différentes. C’est au milieu de 1 000 hectares de près bien verts, idéaux pour l’élevage du cheval, que fut construit le Haras du Pin en 1665, à l’initiative de Colbert et de Louis XIV, qui souhaitaient créer une administration des haras afin d’y élever des étalons, et de pousser les recherches sur l’amélioration des races. En 1789, le haras échappe de peu à la destruction. Il fut par la suite occupé par les Prussiens en 1871, et les Allemands en 1940, et se trouva au cœur du site de la bataille de Normandie, sans avoir subi de dommage. A travers les siècles, le Haras du Pin a conservé son apparence originelle et son architecture classique du Grand Siècle. Les façades en brique rouge, les toitures en tuiles plates, les cours et jardins à la française, la grille en fer forgé, les douves à l'entrée de la cour d'honneur en fer à cheval, et l'allée appelée Avenue Louis XIV, sont classés parmi les Monuments Historiques. Mais, le véritable trésor se trouve dans les écuries : le cheval représente la splendeur même de ce haras, appelé le Versailles du cheval.

Commentaires


    Informations complémentaires:

    Visibilité: 254

    Durée: 5m 54s

    Cote: 1