Gisèle Hérode a cessé de traire ses vaches normandes.

Reproduction, l'alimentation, le traitement, l'apparence



Depuis l'âge de huit ans, elle répétait ses gestes séculaires dans cette ferme du Perche. Elle élève encore quelques bêtes pour venir en complément de sa maigre retraite. Gisèle Hérode se lève encore tous les matins à 6 heures, week end compris, elle continue d'élever ses vaches normandes qui n'ont pas pour habitude de faire la grasse matinée. Le petit troupeau de Gisèle est issu de celui que son grand-père avait formé quand il s'est installé au début du XX ème siècle.Ses vaches normandes sont donc les héritières, à quelques dizaines de générations bovines d'écart, de celles qui foulèrent en pionnières les prés verts de cette exploitation familiale.

Commentaires

  1. Magnifique
  2. le nombre de videos et de reportage sur les fermes, les paysans les vaches est impressionnant. Les gens, les journalistes sont fascinés par ce metier mais personne ne veut le faire.
  3. BRAVO!!!!!!!!!
  4. bravo a vous que l avenir vous soit paisible


Informations complémentaires:

Visibilité: 55435

Durée: 4m 56s

Cote: 112