Fermes, élevage intensif : Attention danger !

Reproduction, l'alimentation, le traitement, l'apparence



L'élevage intensif, hors pâturage, se développe chez les bovins. Cette méthode est devenue la norme à travers le monde comme avec les vaches laitières. Aux États-Unis, les fermes peuvent concentrer plus de 30 000 bêtes loin des prairies dans des espaces confinés. Le résultat : du lait bon marché produit en masse. Mais les conséquences sont parfois désastreuses entre la maltraitance animale, la pollution de l'air ou des nappes phréatiques. Enquête sur ces «fermes usines» aux États-Unis et en France. La réalisatrice, Frédérique Mergey, a suivi pour l'occasion le combat entre les promoteurs de la première initiative de ce genre, le projet de la ferme des 1000 vaches, développé près d'Abbeville dans la Somme, et ses opposants. Réalisateur : Frédérique Mergey

Commentaires

  1. 9:27, on voit le c*l du l'ouvrier à gauche !
  2. Comment concrètement cesser ces maltraitances? Des idées svp?
  3. Quel horreur de mange de la vache au poulets
  4. C'est N'IMPORTE QUOI !!!
    Les animaux sont devenus des machines à fric !!!
  5. les plus malheureux sont les animaux,vous les hommes vous penser qu'a vous faire du fric sur le dos des animaux.vous agissez exactement comme les nazis.juste les victimes ont changées,les hommes sont des lâches
  6. Le message de Jésus concerne l'amour et la compassion, mais il n'y a rien d'aimant ni de compatissant dans les fermes industrielles et les abattoirs, où des milliards d'animaux endurent des vies misérables et meurent de morts violentes.honte a l humanité qui a le cœur dans la bouche.les animaux ne sont pas notre nourriture,ni chose.ses des êtres vivants
  7. ne plus être complice,ses le plus beau cadeau
  8. Les fautif c’est la grande distribution
  9. O
  10. Bonjour !
    Je vous partage une chaîne avec des chiffres concernant la consommation de viande (boeuf, volaille, ovins...) dans le monde
    https://www.youtube.com/playlist?list=PL4JNgjnDD1JXbid9PSf04EX-aRjrJecWp

    Avec plaisir :D
  11. C n'importe quoi ces élevage intensif
  12. Je suis contre les grande exploitation ou les animaux ne peuvent pas avoir accès à l'extérieur et qu'il ne profite pas de l'herbe
    Pour cela il ne faut plus acheté des produits d'animaux élevés dans des grands bâtiments et les dénoncés de la maltraitance
    Je suis avec vous
  13. La demande intensive du consommateur requiert une production intensive , donc pour freiner cette production contre nature , le consommateur doit revoir sa consommation à la baisse de tout type de viande , rouge ,blanche et même du poisson car dans la pêche intensive , on ne respecte plus le repos biologique des espèces marin ... !!!
  14. quand on vois des poulet a 2 euro ,comment on peut achété ça ?????????????
  15. Ils parlent sans aucunes connaissances de causes par exemple du mais d'ensilage ??? de l'ensilage de mais c'edst mieux completement idiot de dire des choses qu'on ne comprends pas soit meme
  16. Non moi en tant que consommatrice je cherche un produit bons à la santé
    je ne mange que des fruits et des légumes de saison
    je suis prête à me priver de beaucoup de choses pour le confort de l’animal ou de la nature
    je ne mange plus de viande depuis plus de 30 ans et cela pour le respect de l’animal cela me dégoûte de voir comment on fait souffrir les animaux à l’abattoir les animaux
    Pensons à l’avenir de notre planète et surtout à ceux de nos enfants et petits-enfants
  17. Qui serait quelle marque de lait acheter ?? Svp
  18. Bandes Conrad
  19. merci la déforestation de l'Amazonie !!
  20. L’exploitation a 10:03 c’est un Luxe pour les animaux ! Les gens qui ne sont pas dans l’agriculture ne peuvent pas comprendre, il manque en effet seulement des pâturages mais les vaches sur super bien traitée! Pour avoir fait plusieurs exploitations en stage des vaches son traitée pire que ça ..! Lui au moins aime ses bêtes et en prend soins, juste voilà c’est dommage qu’elle ne vois pas l’extérieur..


Informations complémentaires:

Visibilité: 135938

Durée: 53m 6s

Cote: 1833